I Have a Dream

Je vous écris d’un Starbucks dans le Mississippi. Je profite qu’il pleuve pour m’arrêter de conduire et me ressourcer à grand renfort de chocolat avant de rejoindre la Louisiane !!

Je viens de quitter Memphis. Et c’était incroyable !!!! Je ne sais pas trop comment je m’imaginais Memphis mais certainement pas comme ça.

Memphis est une petite ville sans vrai centre-ville, sans pour autant être une ville sans âme. Vous suivez ? En fait, toute la ville donne l’impression de s’être immobilisée après l’Urban Renewal (c’est à dire les démolitions) qui a suivi les 60s et la folle période rock’n’roll. Les panneaux publicitaires sont d’époque, la peinture des maisons aussi. Un peu partout, on retrouve des maisons abandonnées. Dans les quartiers riches, comme dans les quartiers pauvres.

Car la première chose qui surprend, c’est la pauvreté. Certains quartiers sont très pauvres, comme ignorés par le monde entier. A la vue de ces rues envahies par les mauvaises herbes et de ces familles qui trainent sur leur porche en pleine semaine, on imagine facilement la vie des “negros” des années 60 et on comprend ce qui a pu les pousser à défiler dans Memphis, avec ces fameuses pancartes “I’m a Man”. On comprend aussi pourquoi Martin Luther King s’est autant investi dans leur lutte.

Ce qu’on imagine moins c’est le racisme de cet état. Comment une ville comme Memphis a pu être le berceau du Ku Klux Klan, le point de ralliement du ségrégationnisme et le cercueil du Dr King et en même temps le lieu des plus belles rencontres entre cultures noires et blanches. Après avoir visité deux supers musées sur le ségrégationnisme et les civil rights, et sur le blues, le rock et la soul, on ne peut qu’être bouleversé par le dynamisme, la volonté, l’imagination et l’humanité des Etats-Unis, qui a su changer son histoire à grand coup de marches silencieuses et de musique.

Et oui, la musique. On peut se demander comment j’ai fait pour n’en parler qu’à la moitié de mon post. En fait, le rock, bien qu’omniprésent, n’est qu’une partie de l’âme de cette ville. Memphis est un énorme tout. Une ville dans laquelle on se questionne sans cesse sur la sûreté de chaque rue, dans laquelle on est surpris par l’abandon d’un quart du parc immobilier. Et pourtant, la ville vibre, la ville déborde de convivialité (je ne vous raconte même pas les gens qu’on a rencontré, dans les restos, les guitar shops etc), la ville rassure. Riches et pauvres, jeunes et vieux cohabitent en harmonie, et jamais on ne se sent menacé. Cette ville a une âme.

Évidemment, j’ai visité Sun Records et Graceland. Mais ce que je retiendrais de cette journée et demi, c’est cette atmosphère, ces concerts en plein air dans Beale Street (l’ancien cœur du quartier noir devenue rue touristique), ces groupes de Bluegrass vibrant d’authenticité. En une chanson, on comprend tout. Les années d’esclavagisme, la vie dans les plantations de coton, le dur travail, la chanson et l’église comme exutoire, le manque de jobs à l’arrivée des tracteurs après la guerre, l’arrivée en ville avec leurs instruments, la volonté de découvrir l’autre et de piocher dans sa musique, le rôle de la radio et l’abandon, l’oubli terrible qui plonge cette ville et ses habitants dans un entre-deux un peu surréel.

This slideshow requires JavaScript.

Pour finir ce (long) article, un extrait du speech qu’a fait Martin Luther King à Memphis, la veille de son meurtre, et qui illustre parfaitement l’intensité de cet époque, et l’électricité de cette ville.

Like anybody, I would like to live a long life. Longevity has its place. But I’m not concerned about that now. I just want to do God’s will. And He’s allowed me to go up to the mountain. And I’ve looked over. And I’ve seen the promised land. I may not get there with you. But I want you to know tonight, that we, as a people, will get to the promised land. So I’m happy, tonight. I’m not worried about anything. I’m not fearing any man. Mine eyes have seen the glory of the coming of the Lord. —Martin Luther King, Jr.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: