Los Vaceros Mayardos

Après cela, nous avons entrepris une journée entière de voiture pour arriver à l’extrême ouest de l’île, à Pinar de Rio.

Pinar de Rio, c’est la région des mogotes, des petites buttes montagneuses qui émergent de la plaine, de la canne à sucre et du cigare. Cela donne un paysage qui n’est pas sans rappeler les pains de sucre chinois.

Évidemment, étant une famille de cowboys, de vaceros en langue locale, nous avons repris les reines pour traverser la vallée à dos de cheval.
On a parcouru des chemins boueux, longé des élèvages de bœufs, découvert une ferme et sa fabrique de cigare etc.

Après ça, on s’est reposé autour de la piscine de notre hôtel, en plein milieu des mogotes !

Et le soir, on a mangé chez l’habitant. Ce qui veut dire qu’on a, certes bien mangé, dans une petite maison en bois, mais surtout qu’on a marché pendant 15 minutes dans le noir total, dans la campagne. Épique.

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements

One comment

  1. Dingue! Ton père 2 jours de suite sur un canasson et même pas mal. Je l’ai vu dés son retour à Paris et il n’avait même pas les jambes arquées. Cuba nous l’a transformé en cowboy, c’est à Courbevoie qu’il va faire tache!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: