Un vrai roadtrip

Ce n’est que 5 jours après avoir commencé notre roadtrip, lors de notre très long voyage de 12 heures d’Algonquin à Chicago, que nous avons vraiment réalisé ce qu’un roadtrip au Canada en hiver voulait dire.

Notre nuit à Algonquin avait apporté son lot de neige et, au matin, la neige continuait de tomber. Evidemment, même au Canada, les routes de campagne ne sont pas parfaitement déneigées, ce qui ne facilite pas le boulot du conducteur aka moi. Résultat, quelques heures de conduites au ralenti avec deux ou trois pirouettes sur des petites routes enneigées. Quel soulagement d’arriver sur l’autoroute ! Malheureusement, cela a aussi fait ressortir le fait que le chemin était encore long, très long. Après un déjeuner dans un resto de routiers, nous avons repris la route, cette fois, sous un grand soleil. Nous sommes resorties de l’autoroute pour traverser des jolies villes portières et longer le lac Huron sous un soleil couchant.

Le soir, fatiguées et exténuées, nous arrivons chez Gerry, sa femme et leurs 3 enfants à Sault-Saint Marie, la ville frontalière à l’intersection du lac Huron, Supérieur et Michigan. Ce fut définitivement un couchsurfing étrange, avec bénédicité au début du souper, mari froid, femme hippy, enfants adorables, anecdotes sur leur vie au Bangladesh dans une ONG et home-schooling.

Le lendemain, après 4h de route, nous traversons la frontière et faisons un arrêt par Traverse City, Michigan. Une ville toute chou, avec des restos délicieux et des jolies plages (enneigées). Nous reprenons ensuite la voiture, pour finir nos 5 dernières heures. 45 minutes plus tard, nous avons été forcé de faire une pause prématurée. La neige nous a encore fait perdre le contrôle du véhicule. Lors d’un virage, la voiture a fini dans la barrière. Rien de bien grave vu la vitesse (je fais du 20 km/h depuis plusieurs jours), mais étant donné l’état de la barrière (le même matin, une autre voiture a eu accident), le poteau de la barrière a ouvert le réservoir de liquide de refroidissement.
Heureusement, les américains sont toujours aussi gentils. Non seulement, tout le monde s’est arrêté pour nous aider mais en plus le couple propriétaire du garage/dépannage nous ont pris sous leur aile. Ils ont passé plus d’une heure avec nous au téléphone avec Avis pour s’assurer qu’une nouvelle voiture arriverait avant la nuit et que nous n’aurions pas à payer le dépannage. Ils nous ont conduis au resto 50’s du village pendant qu’on attendait la voiture, et nous ont même offert le dîner ! Grâce à leur aide, et à la gentillesse de tout le village, nous avons pu reprendre la route à 9h.

Le reste de la route fût très, très long. A 3 heure du matin, quand nous sommes arrivées à Chicago, nous avions croisés trois accidents graves et évité de peu la panne d’essence, ce qui nous a permis d’énormement relativiser notre petit accident. Cette nuit-la, nous avons dormi comme des bébés :)

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: